Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

soirées-filles

  • Les soirées entre filles

    En ce début d'année, chacun y va de son souhait, qui de bonheur, qui de santé, qui de prospérité, qui de réussite, qui d'amour. Bon même si cela m'agace beaucoup un peu, finalement cela part plutôt d'un bon sentiment.

    L'autre jour je reçois un mail d'une copine qui me souhaite tous les bons maux mots ci-dessus et qui ajoute fort magnanime qu'elle nous souhaite plein de soirées entre filles !!! haaaaaaa que j'ai hurlé au dedans de moi-même ! Pitié plus de soirées entre filles, c'est bien simple je ne les supporte plus !

    Alors je m'interroge, qu'est-ce qui me met hors de moi ?  

    1- Peut-être parce que lors de la dernière soirée "entre filles" donc, je me suis sentie hors de leurs préoccupations. Parce que j'ai entendu parler préparatifs de mariage pour l'une, projet baby-achat-d'appart pour l'autre, et sans compter celle qui prépare un exam et qui ne parle que de ça. Les copines, je suis hyper heureuse pour vous mais stop je vous en supplie (je suis maline avec mes supplications, vu que ce blog est hyper top secret).    

    2- Peut-être parce qu'au fond de moi je crois que ces soirées entre girls ne profitent réellement qu'à celles qui ont une vie de couple. Quand on vit non stop avec chéri d'amour que je t'aime tant qu'on va se marier et qu'on vivra très heureux (non non cette phrase n'est pas cliché je t'assure), on peut éprouver le besoin d'avoir des moments à soi avec ses copines. Mais quand on vit toute seule non stop avec son soi-même qu'on aime tant mais qu'on aimerait bien le partager un peu, eh bien les soirées avec les copines c'est vite l'horreur ! Va te faire draguer toi quand tu sors en horde girly.

    3- Peut-être parce que ce sont des copines et pas des amies (tu crois que ça fait une différence de qualité de soirée ?)

    J'ai besoin de soirées mixtes (mais il est nul cet adjectif, ça fait modèle de tee-shirt, enfin tu vois ce que je veux dire, des filles, des garçons) et même sans s'y faire draguer (encore que c'est mieux quand un paon vient faire la roue). J'ai besoin d'échanger (ouh la la pas de sous entendu grivois là-dessous), de partager avec l'autre sexe (celui qui n'est plus fort, ce n'est pas moi qui le dit c'est Axel Khan), que veux-tu, trop d'hormones féminines et je fais une overdose.

    Pourtant, je les apprécie les copines, et j'aime bien les voir et ne voir rien qu'elles (et parler de trucs de filles), mais pas systématiquement, pas seulement quand leur vie si bien rangée dans les cases leur laisse un peu de place pour les autres, les oubliées des cases, précisément les incasables (alors là je me gausse, je me lolle, je me mdr toute seule de ce bon mot, suis d'un bon public alors !).  

    Et vous les filles et les garçons qui avaient vu de la lumière et qui êtes passés par ici vous en pensez quoi de tout ça ? C'est pareil pour les soirées entre gars ? 

    (quoi ? je n'entends pas bien... qui a dit nous c'est pizza et bière ? oh la la t'es d'un déjà-vu toi dans tes idées)

    Décidément la vie me pose question...