Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

baudelaire-banksy-basquiat-poètes-rue

  • Des poètes dans la rue

    Bonjour du dimanche qui commence à midi...

    Ce sera donc le billet paresseux du dimanche.

    P1090920.JPG

    Comme vous pouvez vous en rendre compte il y a des poètes dans mon quartier qui prennent le macadam parisien pour tableau noir. Ils ont raison il y a de la place pour tout le monde ! Bon en l'occurrence c'est un emprunt à "Elévation" de Baudelaire mais c'est bien aussi ce mode de transmission. Au moins là tout le monde le lit.

    Je marche beaucoup dans Paris, enfin surtout quand je ne suis pas perchée sur 10 cm. La plupart du temps c'est le nez en l'air, d'où certains chocs inattendus au propre comme au figuré. Cette fois-ci c'est parterre qu'il fallait regarder, ce qui est plus facile si tu es un parisien averti qui fait attention où il met les pieds.

    L'autre jour sur mon boulevard il y avait un gigantesque coeur dessiné avec écrit à l'intérieur "Benji Je t'aime". C'est sûr ce n'est pas du Baudelaire mais on s'en fout. Ce sont des mots qui te font des signes et il y en a partout.

    Quand je pense que mon neveu âgé de trois ans a été puni par son instit parce qu'il écrivait sur les murs. Pfff si ça se trouve c'est un futur Basquiat ou un Banksy, aucun discernement ces instits non aucun.

     Je vous laisse à l'explication de texte, toute lecture intime et personnelle sera la bienvenue et peut-être que je ferai un compte-rendu de vos bonheurs interprétatifs, je vous préviens il n'y a rien à gagner. 

    Voilà, c'est tout, bon dimanche